Vous trouverez ici les différentes facettes d'un marais salant

Technique d'exploitation du Marais

L'évaporation de l'eau de mer, sous l'effet conjugué du soleil et du vent, fait apparaître les précieux cristaux sur le fond d'argile.

Quatres Conditions sont primordiales pour qu'un marais salant produise du sel marin:

Être en bordure de mer : le marais Mounet consomme 40 000 L d'eau de mer par une belle journée d'été... il faut donc pouvoir s'approvisionner régulièrement.

Être au-dessous du niveau de la mer : l'eau circule par gravité de la côte jusqu'au marais. Par conséquent, le marais (ainsi que les 2/3 de l'île de Noirmoutier) se situe au-dessous du niveau des marées hautes.

Le climat doit être favorable : pour que le sel apparaisse au fond des oeillets (bassin de récolte) il a besoin de soleil et de vent, la pluie le fera disparaître.

Le sol doit être imperméable : le fond d'argile du marais lui confère une imperméabilité qui permet à l'eau de surface de ne pas s'infiltrer dans le sol.

Le Saunier entre alors en action pour récolté cet or blanc offert par la nature.

Le travail du saunier

La récolte du gros sel et de la fleur de sel rythme la journée du saunier. Il faut les récolter tous les jours tant qu'il fait beau.

La météo rythme la saison de récolte, le saunier doit veiller à ce qu'il y est toujours de l'eau dans chaque bassin du marais. Il fermera la circulation de l'eau quand la pluie arrive, il la favorisera les jours de forte évaporation.

Le reste de l'année est consacré à différentes tâches :

L'automne: après la récolte, c'est l'heure de l'entretien des outils.

L'hiver: le marais est en jachère, c'est l'occasion d'entretenir les réserves d'eau et de prendre un peu de repos.

Le printemps: le saunier se consacrera à la préparation du marais pour la récolte à venir. Le marais s'envase en hiver, si l'on veut obtenir une bonne circulation de l'eau et un fond propre, il est nécessaire de nettoyer chacun des 100 bassins du marais.